Le rendu 3D est en mesure de démontrer la « réalité » sous une esthétique hyper-naturelle détaillée. Sandra Gramm considère sa pratique sous le même angle. Comme la peinture fut l’ancêtre de la photographie, la photographie est celle de la 3D.

Elle exprime cette analogie à travers la série Katastrophäen (Catastrophes), jouant avec des objets de la vie réelle, et interroge le sens de la photographie contemporaine.

sandragramm.tumblr.com

sandra-gramm-Catastrophys-photography-installation-04

sandra-gramm-Catastrophys-photography-installation-01sandra-gramm-Catastrophys-photography-installation-03 sandra-gramm-Catastrophys-photography-installation-02 sandra-gramm-Catastrophys-photography-installation-06 sandra-gramm-Catastrophys-photography-installation-05 sandra-gramm-Catastrophys-photography-installation-07

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.