L’édition Spheres est une collaboration créative entre Melanie Bonajo et Philippe Karrer. Chaque numéro est dédié au travail d’un ou d’une jeune artiste. En explorant sa personnalité, son milieu, son inspiration, son quotidien, ce document visuel permet d’offrir un point de vue décalé. Chaque numéro est à la fois une documentation et un mode d’expression de la relation particulière qui peut s’instaurer entre un artiste et un designer. Grâce à des documents et des choix très  personnels, le lecteur est invité à plonger dans l’univers de l’artiste, à intégrer la sphère dans laquelle il évolue. Pour ce premier numéro de Spheres, Philippe Karrer a invitél’artiste néerlandaise Melanie Bonajo à présenter elle-même et son travail. Le choix d’un format non conventionnel s’impose de lui-même lorsqu’on connaît l’oeuvre de Mélanie Bonajo. Pour celles et ceux qui ne seraient pas encore familiarisés, ce projet donne un aperçu de son personnage et des méthodes de travail qu’elle affectionne. Melanie Bonajo explore la relation de l’individu à son environnement dans une culture mondialisée. Elle nous invite à découvrir de quelle façon nos idées d’identité ou de genre sont autant le résultats de conventions que des sentiments d’incertitude et d’instabilité. Elle aborde ces questions en essayant de créer de nouveaux agencements, en alternant les points de vue qui sont aujourd’hui tellement influencés par nos logiques de consommation.En composant cette archive d’images et d’inspiration, elle nous invit à découvrir quelques fondements enracinés dans la nature humaine. Une interview visuelle  entre l’éditeur et l’artiste et les contributions de texte par Annelies Blijveld, Jaimey Hamilton et Joël Vacheron forment ce premier numéro de Spheres.

Link : http://www.spheres-publication.ch/

http://www.philippe-karrer.ch/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.